Mook Casus Belli V.4 N°1

Posted by FENRIR On janvier 4, 2012 ADD COMMENTS

CRITIQUE

CASUS BELLI N°1

 

Enième Revival, ce CASUS apporte t-il du sang neuf ou est-ce une vaste escroquerie ? Je me livre à ce délicat numéro d’équilibriste dans ces quelques lignes…

 

De prime abord la forme … une longue attente donnant sur un format 21×17 cm, un magazine de 256 pages, couverture semi rigide, le tout en couleur. La douloureuse s’affiche à 9€50. Soit un peu moins de deux paquets de clopes mais un peu plus qu’un mag rôlistique habituel.Donc on s’attend a du nouveau et du bon et pas seulement l’appellation Mook (contraction évidente de mag et book).

Au passage notons la couv’ façon pathfinder  (décidément Reynolds, quel talent).

 

Coup d’œil en studio; du BBE, du Guiserix (décidément ça sonne gaulois), du Coltice, un Croc, un Brand, L’homme (fallait que je la place) pour ne citer que ceux dont je connais le boulot et une grosse équipe. Donc du lourd, genre vieux briscards bien entourés….mais sera-ce suffisant ?

 

Suspens

 

Édito,rien à dire; ça ne ressemble pas à un mea culpa (d’ailleurs on en attendait pas), ça lance le revival tout en expliquant le contexte (c’est la crise Gérard) la difficulté de continuer à vivre papier dans un monde numérique ou les données même se délitent au profit d’un grand vide ! Donc un CASUS mutant qui devra livrer une bataille bi-mensuelle pour pouvoir espèrer survivre – on ne parle pas ici des 35000 exemplaires on est bien d’accord – . Alors comment ?

 

(On aimera dans l’édito, la note « pour mémoire ») comme quoi heureusement que certains ont suivi.

Puis le sommaire et 2 pages de pubs pour Wasteland…depuis que le voit en échoppe, je vais bien finir par craquer !

 

L’actu. Je suis pas super fan au départ de ce genre de rubrique. Ça mélange pub et news frelatées. La plupart du temps sous couvert d’un politiquement respectable, la critique est assez molle, voire insipide. Notons le grand retour de Monghol et Gotha qui me font toujours rire (à noter que j’ai toujours trouvé M&G très phalliques).

Le tour des 14 pages me laisse bancal. Je décide donc de me resservir un 51 et je m’explique. J’apprécie l’actu, notamment le genre « Un lapin avec des Tripes » p14-15 ou encore « Eclipe phase » l’avant première p 18-19. C’est vivant et assez pointu et surtout on ne retrouve ce genre de critiques constructives qu’en grattant méchamment dans le oueb. Par contre les bidules comme ‘L’invasion continue » ou « Nous gobelins » font figure de remplissage à l’heure du grand dieu net. A l’heure de Tatou, ce genre d’infos valait de l’or. Aujourd’hui, c’est méchamment has-been. Je regrette le baromètre de l’humeur du critique, la bonne fée venant singer de son plus cruel sourire la création mitigée ou encore le suplément-indispensable-sur-les-nains-à-chapeau-violet-en-DD3.64. Bref, si ça roxe, pour de rire ou pour de Desproges, je prend. Dans le cas contraire….je virevolte les quelques pages et passe à la suite !

 

Actu, la grand messe du RPG. Bon rien à dire. C’est une vraie actu avec de la geekerie à chaque photo (qui a dit les sandales, les poseurs et les figs géantes). Mais bon ça sent la rencontre, le vécu et pour tout vous dire une pointe d’amertume de ne pas y être (Tient voila un chouette cadeau à gagner ça, 4 jours à Indianapolis à la GenCom)…

 

Actu encore, l’interview de Adkison. Un grand bonhomme, donc forcement on l’écoute. L’interview est agréable et bon enfant, on sent le type qui ne se prend pas la tête, c’est plutôt de bon aloi. Il nous permet de le redécouvrir et d’avoir un son de cloche pour le futur des rôlistes. C’est souvent une question hautement importante dans le petit monde des rôlistes, demain serait-il la fin du JDR au profit des JDC et autres diaboliques MMO (voire la fin du monde en 2012 qui éclipserait tout le monde …grob’ill va !).

 

On arrive aux …nouveautés !!!! C’est quoi la différence entre actu et news, la première est réchauffée et pas la seconde. Mouais, c’est moche la drogue.

 

Il est frais mon poisson. Et oui, c’est la 30éme de Cthulhu, ça se fête. Sans-Détour se fend d’un bouquin à 45€, 400 pages couleurs du meilleur acabit. En effet c’est du très lourd et si vous avez l’occaz de l’avoir entre les mains, ne le lâchez pas. J’ai une faiblesse pour S-D, tout ce qu’ils touchent est au minimum de l’électrum. Cette version ne fait pas exception à la règle et si les critiques en sont élogieuses et la présentation soignée, pas de doute, il le vaut bien….bon après les 6 pages de promo S-D aurait pu paraître de trop. Et bien presque pas, puisque quelqu’un a eu la bonne intelligence de noter l’utile, l’approche, l’indispensable le tout avec une foultitude de notes que tout bon poulpiste se doit de connaître. Donc, je prends.

 

Un article sur Deathwatch, bien écrit et bien documenté. Même si j’ai horreur de ce type de jeu (bah oui ça arrive aussi) je lis quand même l’article. Bon, j’aime toujours pas mais au moins je suis fixé.

Un article sur L5R….ok je commence à comprendre le principe des news. C’est un peu ce que j’attends de l’actu. De bons articles de fond et une meilleure lisibilité. Avec des critiques (un tantinet minimalistes) mais un vrai travail de présentation. Bon, ok , j’ai assez noyé le poisson, j’aime pas non plus L5R, Rokugan et ces danseuses, c’est pas pour moi.

 

Page 52, Cthulhu Tech. Voila un vrai bon truc. J’avais masteurisé un jeu de ma création dans cette veine la dans les années 97. Les Démonites, charmantes bébêtes de chez Comics DC faisait de parfaits hôtes pour les Mi-go (au fait une blague, vous savez pourquoi les mi-go sont à la bourre ? Parce qu’ils ni vont qu’à moitié…ok je sors de la parenthèse). A l’époque la sauce avait vraiment bien prit avec les joueurs. L’article présente donc une mouture pro de ce genre de folies rôlistiques débridées et donne envie d’être testée. S’ensuit l’interview des créateurs. Très cohérent, ça donne envie, miam.

 

On arrive en page 61 avec un article sur Wasteland. Je me permet de gauler un pouce vers le haut pour l’excellente politique marketing de l’ouvrage. La présentation est très correcte et je suis en accord avec la critique de Yoshiaki. C’est d’ailleurs comme ça que l’ouvrage m’a été présenté. Un potentiel…mais quel jeu n’en a pas un effet de flou artistique. L’interview du Co-auteur qui défend son bout de gras relève carrément le niveau des ouïe-dires. Comme quoi, le point de vue de celui qui écrit est quand même un gros plus. On devrait toujours lire le préambule avant d’acheter.

 

P69 Fantasy Craft. Je vous passe l’article. Bien écrit et pas trop mal conclu. Je suis très mitigé sur cet article. Donjonneur foi depuis plus de 20 piges et adepte des produits du 7éme cercle et des 9 enfers, j’attendais bcp de la chose. Ok…c’est une daube, une bonne grosse daube de 450 pages et 45 boules. C’est assez moche mais à la rigueur c’est pas le propos. C’est décousu, réchauffé et d’un intérêt somme tout assez moindre. Après une dizaine de lecture de l’ouvrage seul 5% va me servir. Quand on pense que les Arcanes Exhumées sont toujours mon livre de chevet. Donc en guise de place sur l’étagère, je verrai bien dessous…comme calle.

 

P 73 La mer intérieure. Comme tout le matos Pathfinder. C’est ultra class, pas si cher que ça. Une critique, peut être un peu trop fourre tout et on ressent le coté Forgoten Realms à chaque page. Le monde à un coté un peu trop propret à mon goût mais il a l’avantage d’être accessible à tous et toutes, novices et viocs de tous poils. Une pavasse générique ou n’importe quel Magot Lvl 27 trouve sa place. Bien documenté par l’article.

 

P 75 Les mille-marches. L’article donne envie dés l’intro, ce qui est assez dur, ce genre de JDR est toujours une gageure. Bon point c’est du John Doe, c’est pas cher. Avant même de le feuilleter et à la lecture de l’article j’envisage déjà l’utilité de cet ouvrage. Pour moi aucune (quoique à la réflexion, ça pourrait bien) mais intéressant pour bien des MJs. Sans doute un bon outil pour la boîte de tout bon MJ.

 

Vient le temps de Würm en page 78. Jeu concept, difficile a aborder. J’aime. Mais comme Yggdrasil (pour ne citer que lui), il finira sans doute dans le rayon des trucs qu’on aimerait faire jouer mais qui reste en sommeil. Pourquoi ? C’est assez simple. Gavés de MMO et télé réalité infecte, loin du temps au temps et aveuglé de plaisirs solitaires, nos têtes blondes auront bien du mal à aller dans des jeux moins onanistes, demandant réflexion, RP et une autre foultitude de qualité. Alors bien que l’article le mette parfaitement en valeur, je crois que Würm aura du mal a percer.

 

Mississippi et Aztlan+Denver ne font pas partie de mon programme de lecture…je zappe.

 

L’art de la magie p84…bon ok, on a compris, la machine bien huilée BBE se félicite de produire du bon matos, à pas cher. J’en profite pour poser une question aux concepteurs et autres rédacs chefs….N’aurait-il pas été plus judicieux de sortir avant le source book sur la magie, le source book sur les warriors. Car même si l’univers est high magic, il n’en reste pas moins qu’on se figure plus un univers sur son visuel guerrier (sans compter les méKas de jeu présentent dans ces bouquins qui apportent souvent plus qu’une pléiade sort pour la plupart redondant).

 

Remeber Tomorrow, un titre accrocheur servi par un article sympatoche. Le bouquin coûte peau de balle et l’intérêt est au rendez-vous. Pourquoi s’en priver. Et hop dans la hotte de  2012.

 

Kingmaker p 86. Héhé, ils en font des tonnes chez BBE. Genre rouleau compresseur 12/12  trample. En même temps, Kingmaker c’est de la super came. Le problème de ce produit est marqué dans l’encart. L’antériorité à certaines règles, et le prix. Presque 20€ le supplément x6 plus le guide et hop nous voila fièrement à 120€ le tout. Pas accessible à toutes les bourses. La verson PDF descend le tout à 60€. Faut-il aimer le PDF ou si comme moi, l’idée de lire sur un écran une campagne vous fait royalement {^ù$¤0}. En effet dans le lit ou vautré sur le canap, ou encore dans les gogues le PDF se lit assez mal. Enfin le switch de pages à page sur 12 volumes différents rend ce genre de manip assez hasardeuses. Bref, l’article me convainc si besoin était que KM c’est encore de la bonne, mais pas pour tout le monde.

 

Les 3 pages suivantes reviennent à un format plus classique de news (presque des actus pour le coup, héhé).

Je vous conseille pèle mêle « 8 semaines plus tard » pour Z corps, « Péril à Port Réal » pour le TDF et « Uppsala » pour Yggdrasill.

 

Page 90 un article sur les jeux de figs, mais de plateau mais aussi un peu du JDR. Je suis pas fan. Même si l’article nous vente l’ensemble de ce genre de produits. C’est généralement cher. Le coté pré peint me fait pensé à cette société ou tout est pré-chié, donc sans moi. Sans compter que nombre de ces jeux sont des rossignols. Mékas trop lourde (Genre Cadwallon) ou trop légères…

 

P 92 des figs pour l’appel de Cthlhu. Vu à la loupe, c’est assez agréable. Presque aussi beau que c’est inutile.

 

On continue avec 3 pages de JDP. J’ai failli acheter Res Publica Romana…mais la critique me fait dire que je vais d’abord tenter la démo chez mon vendeur, merci Blind (Bien vu l’aveugle…fallait que la fasse aussi, il vont me détester…).

La demeure de l’épouvante et the Big Idea, bien présentés. Je suis assez prneur, plutôt que de faire dans le bourratif, Casus fait ici le pari du qualitatif…

 

Du jeu vidéo axé RPG sillonne les quelques pages qui s’ensuivent. Volonté dissimulé de concurrencer Joystick et de devenir le maître du monde ? Ou article sensé atirer un public plus jeune. Bref pour moi aucun intérêt si ce n’est pour vivre aevc son temps.

 

Et nous voila déjà en page 115…la fin de l’actu-news. C’est un peu longuet mais pas inintéressant du tout. Y a à boire et à manger pour tout le monde. C’est donc une bonne popotte pour une bonne tablée.

 

Scénar pour Patfinder. Les enfants du passage de Gois.

J’aime beaucoup le format et je me permet de voler qques idées. Le scénario est assez basique, il n’empêche qu’il peut servir de base pour une campagne ou une projection à plus long terme. L’encart sur l’adaptation des persos en enfants et de bon goût. J’en profite pour féliciter Fred pour sa collaboration topographique et je vous enjoins à voir ses créations sur déviant art.

 

Scénar ainsi parlait Nyarlathotep. Le scénar est excellent, l’accroche terrible. Je regrette la trop grande présence de N genre gourou à la 4400. Elle se décrédibilise d’elle même. J’envisage une réutilisation avec un usage de prête noms ou un artifice similaire.

 

Scénar la fille du Seigneur de l’hiver. Alors que l’histoire se veut assez simple, elle permet d’intégrer pas mal de quêtes annexes et d’émerger sur d’autres histoires. Elle reste à la portée de personnage bas level mais peu sans problème être revue à la hausse? Donc assez générique et parfaitement transposable, voila typiquement le genre de scénar à avoir en poche et en tête.

 

Je me permet l’impasse sur les 3 prochains scénars. Conclusion, 6 histoires, c’est bien, très bien même. Des genres différents, bien illustrés, bien documentés. Je garde.

 

Un jeu complet en page 178. Les Chroniques Oubliées. C’est presque une manie. Chaque mag propose son jeu. Ici on tape d’ans l’OGL. Après tout pourquoi pas…

Le lexique et l’iconographie rende le tout lisible et assure une bonne visibilité. A quand le CD fourni avec de l’OGL et des programme de création. Sans être ultime utile, ça reste un outil à posséder en temps de guerre. Genre j’ai pas accès à ma biblio, à ma clé usb, à mon terra de données cloud…

Par contre, ce dossier accessible en PDF devrait être fourni à tous bon novice qui se respecte. L’idée de qu’est ce qu’un JDR, comment devenir MJ est loin d’être inintéressant.

 

Page 207 les ADJs. Ahhhhhhhhhhhh

In first l’Auberge de la Griffe. Qualité au rendez vous, utilité idem. A intégrer très vite dans votre monde de prédilection (même si pour Midnight qques modifs s’imposent).

En page 226 un article sur mon premier rôle. A adjoindre au paco du bitos du donjon. Très utile pour les jeunes joueurs. Une question, à quand un article sur comment sortir des sentiers battus pour les vieux briscards et leurs PJs moisis.

P229 un article sur creer un groupe à posteriori. Très utile, je prends le tout. Pas la peine de l’emballer, c’est pour consommer tout de suite !

P 230, la vie du rail un article pour MJ baba cool et speedé à la menph. In primo un énorme + pour l’illus. Je la décolle et me l’a fait imprimer en tee shirt. Génialissime. L’article est de qualité bien qu’un tantinet trainant en longueur. Utile pour tout bon MJ qui se respecte, que ce soit pour le débutant ou en piqûre de rappel, voire en perf dans mon cas. Il met le doigt sur cette conclusion: MJ soit inventif, créatif et patient. PJ..la même !

P 238 Un article sur les armes de légende. Permet de répondre à une question épineuse et donc de l’aborder de façon saine – car ce genre de question peu pourrir un groupe. Ca me rappelle une anecdote.

Imaginez la scène, on est dans LSDA, JRTM old school pour être précis. Mon perso, le vaillant Ironir vient de recevoir une épée « du roi » après un an de partie et commence déjà a briser menu menu les nougats de ses compagnons. Destination la Lorien pour craner, faut dire que lady Gaga nous a reçu comme des mals propres la fois précédentes. Peu de temps avant d’arriver au lieu dit et de parader devant l’oiseuse conasse nous venons à rencontrer le chemin d’une troupe d’orques en maraude. Ces derniers en partance pour chez Touche pas à mon pote ont un troll en captivité. Ce dernier doit être mené à bon port mais en nous voyant brise ses chaines et bref, c’est la baston. Le combat tourne en notre faveur et mais au détour d’un round je fumbble et le meneur m’annonce fièrement « ok, l’épée de roi se brise ». Et voila la triste histoire du célèbre Qui-veut-passer-(encore)- pour-un-con.

 

Dernier article page 252. La révolution dans le JDR. Je prend. Il est intéressant de constater que cette presque évidence nostradamienne. Puis ça fait plaisir de voir que comme moi des milliers de rôlistes pensent que DD4 est un vieux ratage façon Senna.

 

Conclusion. 10€, ouaip j’achète et vous me remettrez la même chose la prochaine fois. N’hésitez pas à être plus caustique mais gardez tout le reste, c’est du bon !

 


 


 


 


 

 



Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.

Print
Email