Night’s Black Agents, critique JDR

Posted by FENRIR On novembre 22, 2013 1 COMMENT

CRITIQUE.

NIGHT’S BLACK AGENTS

Night’s Black Agents

JDR dans un univers uchonique moderne ou les vampires conspirent à votre fin faim

 Les + et les -

Un beau pavé. Pour un prix raisonnable au vu de contenu un beau bouquin, bien relié, couverture en dur, papier qui va bien, illustrations de qualités variables mais plutôt bonnes dans l’ensemble. Le tout en couleur avec une maquette correcte estampillée 7e Cercle.

Maintenant le contenant que je vais essayer de traiter en deux parties pour bien faire le distinguo. La mécanique Gumshoes et le background de NBA

La mécanique est une découverte pour moi. Perso j’aime beaucoup le principe de jauge. Plus on utilise une ressource plus elle s’épuise. C’est réaliste et donne à la fois une grosse partie stratégique pour gérer son pool de possibles, effectuer des actions d’éclats…et puis ça permet au mj de bien manager sa partie. Non vraiment ça c’est top. La lecture permet une prise en main assez rapide…bien que malgré un effort visible pour rendre la lecture intuitive on se perde parfois dans la le découpage des sous chapitres. Une bonne lecture (exhaustive) s’impose donc. J’apprécie beaucoup l’aide à la conception de parties, c’est un vrai plus qui guidera même les plus chevronnés.

Coté background, nous avons ici à faire à un jeu à géométrie variable. Le concept est de s’adapter (avec l’aide d’une mécanique elle-même assez souple [et une bonne réflexion sur les capacités spéciales des bouffioles]) aux différents points de vue que va pouvoir adopter le MJ. Ainsi rien de figé, juste un ensemble de pistes sur telles ou telles conspirations, organisations, villes, clans…

Je suis moins fan de cette deuxième partie. Je m’attendais plus à quelque chose de structuré. Plus adulte et plus déterministe. Avec de vrais enjeux géopolitiques posés, des vraies lignes de forces. La proposition d’une pyramide de vampirologie ne me convient que très moyennement, je la trouve trop limitative.

En première conclusion, je dirai que NBA est un jeu qui manque cruellement de saveur. Pourtant il est bon, mais sans la sauce. Ça sera au Mj de faire sa tambouille et de créer une vraie dynamique propre à rendre ce jeu burné (oui je trouve l’approche vampiriques un tantinet gentille).

Ma note 6/10 mais avec un ou deux bon suppléments on pourra atteindre un chouia plus. Le MJ aguerri transformera cette bonne boite à outils en un superbe jeu. Je conseille à un MJ plus novice de consulter son groupe pour voir quelles sont les attentes de ce dernier. Il devra alors écarter clairement certaines options et essayer de faire sobre en virant un maximum les options (c’est en cela que je pense que c’est une bonne boite à outil, beaucoup de custom possible [attention toutefois au revers de la médaille, notamment les « spé » des compétences au niveau 8. Là je pense qu’une réflexion plus proche de COPS et ces « stages » ou d’un mode se rapprochant de Fallout RPG serait appréciable)


One Response so far.

  1. [...] CRITIQUE. NIGHT’S BLACK AGENTS Night’s Black Agents JDR dans un univers uchonique moderne ou les vampires conspirent à votre fin faim Les + et les – Un beau pavé.  [...]

Print
Email